Les actions en Mauritanie

Depuis 2014, des membres d'Entraide Santé 92 interviennent en Mauritanie, à Nouakchott au niveau de l'hopital national de Nouakchott et du Centre de traitement ambulatoire situé dans l'enceinte de l'hopital

 

Plusieurs missions ont eu lieu a Nouakchott (2014, 2015, 2017...) voir l'onglet : rapports de mission

 

Les thèmes des missions ont porté sur

- l'organisation des urgences adultes et pédiatriques

- l'appui à la matenrité

- la prise en charge du VIH, des IST et des AES

- la santé sexuelle

 

Plus recemment, dans le cadre d'un appel d'offre de la DGOS (direction général de l'offre de soin), l'hopital Raymond Poincaré a déroulé un programme entre 2020 et 2023 et postule pour une prolongation pour 2024-2025.

les dernières actions depuis 2019 ont été les suivantes :

2019

A la demande du centre de traitement ambulatoire de Nouakchott , l'association Entraide Santé 92 a décidé de débuter un partenariat en Mauritanie

Le docteur Vall Mohamed MAAZOUZ , directeur du centre a été invité a passer une dizaine de jours dans nos hôpitaux du 15 au 24 novembre 2019. Ces moments ont permis d'échanger autour des malades des difficultés rencontrées en Mauritanie et d'etablir un projet de partenariat soumis à la DGOS en janvier 2020.

Entraide Santé 92 a egalement financé la formation du médecin biologiste du CTA , le docteur abdlekader pour l'utilisation optimale du GenXpert, appareil qui permet entre autre de réaliser la charge virale. cette formaiton s'est tenue du 2 au 6 décembre à Rabat

2021

Mission à Nouakchott du 17 au 22 octobre 2021 dans le cadre du projet« Aide à l'organisation du parcours de soins du patient vulnérable  au CTA de Nouakchott et renforcement des capacités des soignants pour le suivi des populations particulières ».

Cette mission inaugurale du projet a permis :

  • D’assurer une formation sur 2 jours auprès d’une trentaine de soignants sur les IST (infections génitales basses, Syphilis, Papillomavirus) avec création de fiches algorithmiques de prise en charge adaptées au contexte,
  • De travailler avec l’équipe de la maternité du CHNN et de pointer des axes d’amélioration très concrets pour améliorer la prise en charge des femmes enceintes,
  • De partager avec l’équipe pluri professionnelle du Centre de Traitement Ambulatoire (CTA) qui accueille tous les patients séropositifs de Nouakchott afin de mettre en évidence les difficultés actuelles (dégradation des locaux et de moyens depuis le départ de la Croix rouge fin 2016) et les pistes d’amélioration.

2022

Accueil de 2 soignants du CHNN dans les hôpitaux de l’APHP pendant 2 semaines ( sage femme, biologiste) 

2023

Mission à Nouakchott en février 2023

Cette mission a permis :

  • D’assurer deux formations ayant concerné chacune une trentaine de participants : i) actualisation du dépistage et de la prise en charge des IST (infections génitales basses, Syphilis, Papillomavirus), avec utilisation de fiches algorithmiques de prise en charge adaptées au contexte du CHN ; ii) renforcement des connaissances sur la prise en charge thérapeutique et l’accompagnement des patients infectés par le VIH.
  • De travailler avec l’équipe de la maternité du CHN et de pointer des axes d’amélioration très concrets pour améliorer le dépistage et la prise en charge des femmes enceintes, et sécuriser le parcours lors du travail et de l’accouchement.
  • D’effectuer une séance de travail et de formation sur la prise en charge et le dépistage des femmes enceintes au centre de santé Sebkha (population vulnérable).
  • De partager avec l’équipe pluri professionnelle du Centre de Traitement Ambulatoire (CTA) qui accueille tous les patients séropositifs de Nouakchott, afin d’améliorer le circuit des patients vulnérables, de renforcer le partenariat entre les soignants, de mieux évaluer les patients à risque d’échec thérapeutique, et de proposer des solutions plus adaptées concernant l’hospitalisation des PVVIH au sein du CHN.
  • D’évaluer le fonctionnement des laboratoires du CHN et du CTA, et de mettre en place le dépistage du gonocoque/Chlamydia trachomatis, et le dépistage des HPV oncogènes par PCR (GeneXpert). De rencontrer le laboratoire de l’INRSP, doté de moyens biologiques importants, afin de proposer des collaborations avec les laboratoires du CHN et du CTA.
  • D’établir un contact avec le service de santé pénitentiaire dans l’objectif d’améliorer le dépistage du VIH, des hépatites, et des IST en prison.